LES ARTISTES 2018

Jeudi 27 septembre à 19 h à Saint Ambroix (l'Entrée des artistes) : CONCERT d'ouverture du festival


"TRIO JAZZ CANVAS" avec Dano Haider, Yann Rullière et Marc Nègre.
- dés 18h, Présentation du Festival Couleurs Guitare de Méjannes le Clap à la presse et aux invités.
- Concert à 19h


Vendredi 28 septembre, CONCERT à 21h
SHAÏ SEBBAG et MANELI JAMAL  (duo fingerstyle)

La rencontre entre ces 2 guitaristes a eu lieu au Mexique, début 2016, lors d'une tournée dans la région de Zihuatanejo. Dès les premières notes échangées, il fut évident qu'un duo était né.
Malgré la distance, Maneli étant canadien, et Shaï français, malgré des pays d'origine encore plus "distant" (Iran et Israël), ce duo a déjà plusieurs tournées à son actif, et un enregistrement : "Synchrodestiny". Le spectacle proposé par ces 2 virtuoses, mélange leurs univers solo qui se croisent lors de duo inédit et improvisé.
MANELI JAMAL : Un savant dosage de multiples influences et un goût prononcé pour l'innovation et la recherche de nouvelles sonorités. Il a traversé de nombreuses contrées, de l'Iran au Canada, en passant par l'Allemagne et les USA. Son talent de compositeur et sa virtuosité hors du commun lui offre un passeport pour l'aventure et la conquête de la planète acoustique. Encore un énième acrobate du fingerstyle ? Manéli est bien plus que cela, tout en étant désarmant d'humilité et de simplicité...Il rappelle par bien des côtés le grand Tommy Emmanuel.
SHAÏ SEBBAGIl parcourt le monde et "initie nos oreilles à l'art du voyage, ou plutôt, de son voyage" (Guitare Sèche Mag). Artiste aux multiples influences, orient, musique slave, fingerstyle moderne, Shaï s'est imposé comme un "guitariste majeur en France" (Trad Magasine). Au fil des tournées, il s'est illustré sur des scènes prestigieuses, comme le "All Star Guitar Night" à Los Angeles (deuxième français a y être invité, en 22 ans) ou le Koktebel International Jazz Festival en Crimée. Son 5ème opus "Elles" a été salué par la critique.

GYPSY EYES
















Gyspy Eyes est un éblouissant trio de guitares qui voit revenir un fidèle du festival Couleurs guitare ! Louis Winsberg invite Antonio El Titi et Rocky Gresset, deux virtuoses de la guitare, dignes héritiers de leurs maîtres : Paco de Lucia pour l’un, Django Reinhardt pour l’autre. Tous trois s’emparent des musiques qu’ils rencontrent, les transforment à leur gré, y impriment rites et rythmes de ces artistes de feu, libres et fiers que sont les Gitans, peuple du vent.
LOUIS WINSBERG :
De formation classique, Louis Winsberg  travaille le jazz en autodidacte sans s’éloigner de la guitare gitane qu’il affectionne. Il est à l’origine du groupe Sixun avec qui  il enregistrera 9 albums, et se produit régulièrement dans les festivals français des années 90. Féru des musiques du Sud, il élabore  avec le groupe Jaleo , un métissage de flamenco, de jazz et musique indienne, que l’on découvre sur l'album Le Bal des Suds sorti en 2005.
Il partage la scène avec Maurane, Nougaro, Dee Dee Bridgewater et joue des improvisations jazz sur les standards de la chanson française. Il crée aussi bien un conte musical pour jeune public.
En 2014,  avec Gypsy Eyes, il porte son regard sur la rencontre entre Jazz manouche et le flamenco.
ANTONIO EL TITI :
Antonio Abardonado 'El Titi' est issu d’une famille gitane en provenance de Malaga. Il a appris la guitare très jeune en écoutant  Paco de Lucía et Vicente Amigo. Guitariste et compositeur talentueux, il prouve avec  Disfruto Flamenco qu’il est aussi à l’aise dans la seguiriya, la bulería et la soleá que dans les fusions latines les plus sophistiquées.
ROCKY GRESSET:
Né en 1980 au sein d’une famille gitane, Rocky Gresset égrène ses premiers accords de guitare à l’âge de neuf ans. À treize ans, il découvre l’œuvre de Django. Rocky croise de nombreux guitaristes dont Biréli Lagrène et Christian Escoudé qui l’encourage particulièrement.
Il effectue ses premières prestations officielles au milieu des années 2000, invité par Ninine GARCIA. Le premier disque avec le label Dreyfus Jazz réserve la part belle à ses racines, avec une majorité de morceaux joués sur un instrument acoustique. La participation du violoniste Costel Nitescu appuie cet hommage à Django .

Samedi 29 septembre CONCERT à 21h
Première partie : 
SAMUELITO
Samuel Rouesnel "Samuelito" est l’un des guitaristes flamencos les plus reconnus en France. Né en 1993, il commence la guitare classique à l’âge de sept ans au Conservatoire de Caen. Il est très vite fasciné par les musiques du monde et en particulier le flamenco qu’il découvre à travers le chant et la guitare. Samuelito mène alors une double formation de guitariste classique et flamenco, qui provoque de nombreuses rencontres (Paco de Lucía, Tomatito, Vicente Amigo, Ramón Sanchez, Roland Dyens, Gérard Abiton, Arnaud Dumond, Ibrahim Maalouf et bien d’autres) et l’emmène sur d’autres routes musicales pour faire de lui un guitariste éclectique. Sa première rencontre avec le public a lieu le jour de ses 16 ans, grâce un concert sur la Scène Nationale de Caen, filmé par France Télévisions. C’est le début d’une carrière qui le porte ensuite sur la scène internationale (France, Espagne, Allemagne, États- Unis...).
Solidement ancré dans la tradition flamenca, à la fois interprète et compositeur ce jeune guitariste déjà remarqué s’est forgé un style très personnel. Régulièrement invité pour accompagner le cante (chant flamenco) ou le baile (danse flamenca), Samuelito mène également des projets reliants divers styles musicaux. Ses talents artistiques l’amènent à participer ponctuellement sur d’autres types de projets comme des musiques de film, des collaborations sur des albums, des master-classes et des stages, des rubriques dans des magazines.

Deuxième partie :

JOËL GOMBERT: le fidèle parmi les fidèles guitaristes du festival, pratique la guitare acoustique,  et joue avec virtuosité et élégance du jazz, du soul, du swing et du picking. Il se produit en duo avec Laurence Meffre, son épouse.







JOËL GOMBERT et ses amis, LOUIS WINSBERG, ANTONIO EL TITI et ROCKY GRESSET,  invitent sur scène  
THOMAS DUTRONC
photo Yann Orhan
Passionné d'abord de photographie, Thomas découvre à 18 ans la musique de Django Reinhardt qui lui donne envie d'apprendre à jouer de la guitare. Après avoir fait ses gammes auprès des meilleurs musiciens de jazz manouche, il se lance dans la carrière de musicien. Il collabore en 1995 avec son père et mène parallèlement mène des expériences cinématographiques, puis entre dans le groupe Gipsy Project de Biréli Lagrène durant une année. En 2002, il crée l’A.J.T. Guitar Trio avec Antoine Tatich et Jérôme Ciosi, venus de Corse.
En 2003, il participe avec -M-  à la musique du film, « Toutes les filles sont folles » de Pascale Pouzadoux et à celle du dessin animé « Les Triplettes de Belleville » de Sylvain Chomet. Il réitère en 2005 et signe la musique du film « Les Enfants » de Christian Vincent. Il écrit et arrange pour d’autres artistes, dont sa propre mère, et se produits dans de nombreux club et festivals de Jazz.
En 2007, il sort l’album « Comme un manouche sans guitare » où il se révèle comme chanteur en restant fidèle au style musical qu’il affectionne. Deux mois après sa sortie, l'album est disque d'or et en mars 2008, il est nommé aux  Victoires de la Musique. Il fait son premier passage à L’Olympia de Paris novembre. En 2009, « Comme un manouche sans guitare » remporte la Victoire de la chanson originale lors de la cérémonie des Victoires de la musique.
En 2010, il participe au nouvel album d'I Muvrini en chantant aux côtés du groupe. En 2011 sort son deuxième album intitulé « Silence on tourne, on tourne en rond ». Et son troisième album « Éternels, jusqu'à demain » sort 2015.

Dimanche 30 septembre CONCERT à 15h
LOUIS WINSBERG et GERARD PENSANEL


LOUIS WINSBERG : Notre guitariste fidèle "Monsieur guitare jazz, flamenco et manouche". Louis joue seul ou avec entre autre Maurane, Berline, le groupe Jaléo et le groupe Gypsy Eyes.
Il reçoit en 2008 un "Django d'Or" dans la catégorie "Meilleur artiste confirmé". En 2016 il sort avec Jaleo leur dernier opus "For Paco".



GERARD PANSANEL le montpelliérain, trace une voie personnelle et originale entre le jazz, les musiques improvisées et sa culture méditerranéenne. Son parcours musical lui a fait rencontrer sur scène et en studio des artistes majeurs de la scène internationale jazz: ...
Fort de 11 albums , il enchaîne les tournées et les stages dans le monde entier.



JEAN-BAPTISTE HARDY : Jeune guitariste de jazz, et fingerstyle, Jean-Baptiste Hardy joue de la guitare depuis 20 ans.
Après avoir étudié le classique pendant 10 ans, Jean-Baptiste Hardy a dévoré le répertoirefingerstyle de Chet Atkins, Jerry Reed et Marcel Dadi, puis les standards de jazz, bossa, blues et funk.
Ces multiples influences ont débouché sur un répertoire de compositions et arrangements variés, mettant toujours en avant la mélodie et la musicalité. Son album On verra est sorti en 2015.

PATRICE JANIA
Patrice Jania, qui vit en Ardèche du sud, a été soutenu par son mentor, Marcel Dadi, Il a d'ailleurs, enregistré avec lui un titre en duo “Naomi’s Waltz“. Patrice Jania rend un hommage permanent à Marcel Dadi travers sa musique.
De nombreuses autres rencontres et collaborations vont enrichir son parcours : Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel, Yves Duteil ou Franck Cheval.
Son identité musicale tient aussi bien du folk, du jazz que du rock ou de la country... C'est la guitare avant tout qu'il met en avant.
“On pourrait à l'infini chercher - et trouver - les musiques et les musiciens qui ont forgé son esprit musical, mais ce serait sûrement passer à coté de l'essentiel, à savoir la musique de Patrice Jania, précisément.“ (Antoine Payen - laguitare.com).
Patrice Jania a écrit un grand nombre d'ouvrages en solfège et tablature, parfois avec CD, pour contribuer à élargir le répertoire de la guitare moderne.

SON TRIO MANGO
La formation musicale " SON TRIO MANGO " est née en 2008 à l'initiative de Leo Richiardi et ses deux amis Gérard Boyer et Claude Roche. Depuis 2018 le trio intègre pour remplacer Claude Roche, Serge Pizzo aux claviers et chant.
Dès le début, la part belle a été faite aux instruments traditionnels de la musique latino americana (Cubaine et Compos personnelles) quatro cubano, congas, bongo, basse électro acoustique.
Depuis le trio a évolué vers de nouveaux horizons musicaux fusionnant Latino,funk, une goutte de jazz et une pincée de ragga, toujours en gardant un esprit festif dégageant de la joie sur scène.